Historique et croissance de SEED

SEED a été lancée en 2001 par le Ministère fédéral de l'Environnement (BMU). Elle a été présentée comme un partenariat « Exemple d'excellence » par, entre autres, le PNUE et le BMU lors du Sommet Mondial sur le Développement durable à Johannesburg en 2002. L'initiative SEED a été ensuite enregistrée en tant que partenariat par le PNUE, le PNUD et l'UICN lors du Sommet.

L'initiative SEED a été ensuite lancée lors d'événements simultanés au Forum Social Mondial (Mumbai) et au Forum Economique Mondial (Davos) en janvier 2004. Une liaison vidéo entre les deux forums avait été mise en place lors de ces deux événements.

Premiers développements 2005-2007

En 2005, puis à nouveau en 2007, les prix SEED ont été décernés à cinq lauréats, en présence des cinq autres finalistes. Lors des deux événements, les lauréats ont été sélectionnés parmi plus de 250 participants dans environ 70 pays, dans le cadre d'une compétition mondiale et après une évaluation rigoureuse et indépendante. Après avoir bénéficié du soutien sur mesure de SEED pendant une année, ces lauréats ont pour la plupart poursuivi la mise en œuvre de leurs initiatives, comme le montrent les résultats obtenus depuis.

SEED a réuni les dix lauréats de 2005 et 2007 à l'occasion du  Forum annuel SEED 2007 en Afrique du Sud afin qu'ils puissent partager leurs connaissances et inspirer leurs confrères. Grâce à son programme Research and Learning, SEED a publié des rapports sur les expériences des lauréats, permettant ainsi de définir des tendances et de développer des ressources sur des questions horizontales telles que la mesure de la réussite, l'expansion d'une entreprise de développement durable, le renforcement des partenariats et d'autres demandes de soutien.

Évolution 2008-2012

Depuis 2008, les prix SEED ont évolué ; ils se déroulent désormais tous les ans. Cinq lauréats ont été désignés en 2008, ainsi que dix finalistes. En 2009, 20 lauréats ont été choisis sur près de 1100 candidatures provenant de 97 pays. Par rapport aux années précédentes, chacun des 20 lauréats a bénéficié d'une aide en matière de planification commerciale ; 5 d'entre-eux ont reçu par la suite le titre de Gold Winners et ont pu développer leur réseau et faire connaître leur profil lors d'événements de haut niveau, sur le plan national et international.

Coup de projecteur sur l'Afrique en 2010 & 2011 : En 2010, SEED met également en place son premier Programme national SEED en Afrique du Sud ; le nombre de lauréats passe à 35 et SEED concentre son attention sur l'Afrique.

gei

Les gouvernements africains sont de plus en plus nombreux à reconnaître que les investissements dans le domaine de l'économie verte, de la restauration des écosystèmes et de l'entretien du patrimoine naturel peuvent contribuer fortement à mettre fin à la dégradation de l'environnement, créer des emplois verts et des ressources durables et contribuer à la réduction de la pauvreté et à une croissance verte. Grâce à l'aide généreuse de l'UE et au partenariat établi avec l'Initiative Économie Verte du PNUE, l'initiative SEED a permis de braquer les projecteurs sur l'Afrique dans le but d'aider les pays africains cherchant à encourager les secteurs de l'économie verte et du développement durable et les initiatives socialement responsables. Le projet associe des évaluations purement économiques à une aide localisée pour les entreprises individuelles. L'objectif visé est d'aider les pays africains à se préparer pour Rio+20, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable prévue en 2012.

Ce projet sera piloté dans sept pays d'Afrique (Burkina Faso, Kenya, Egypte, Ghana, Rwanda, Sénégal et Afrique du Sud) qui ont demandé la coopération et le soutien du PNUE en matière d'économie verte. Ils ont été sélectionnés sur la base des activités qu'ils ont déjà lancées et, compte tenu de l'intérêt manifesté par l'UE, dans le cadre de discussions avec les différents points de contact des pays de la Communauté européenne. Le PNUE cherchera à étendre le projet à d'autres pays lorsque des ressources supplémentaires seront mobilisées.

jaune

SEED est désormais aussi un membre de la Green Economy Coalition (GEC). Le GEC est un paradigme nouveau et puissant pour le 21ème siècle qui offre des

green economy coalition logo

solutions créatives aux multiples défis mondiaux en reliant les personnes, la planète et la prospérité. GEC est un ensemble diversifié d'organisations mondiales et de secteurs allant d'ONG, d'instituts de recherche, organisations de l'ONU aux syndicats, qui reconnaissent que le système économique actuel ne parvient pas à fournir soit l'équité sociale ou de la durabilité environnementale. Ensemble, les membres ont une mission collective pour accélérer la transition mondiale vers une économie verte, en mobilisant un mouvement dans la société civile mondiale sur une économie verte; construire une compréhension partagée de l’économie verte dans différents contextes économiques et culturels, et influencer les décideurs afin de réaliser cette vision.

En 2011 SEED a ainsi contribué en organisant le premier Colloque international de SEED «L'économie verte: accélération de la transition». Pour lire plus sur le Symposium SEED  visitez les nouvelles de SEED ou trouver le résumé complet ici.
© Copyright 2018 adelphi research gGmbH. All rights reserved